• image slide site3
  • image slide contrat responsable

La décision d’acheter son logement est souvent prise après une longue réflexion. Avant de se lancer dans un tel projet de vie, on regarde les biens, sa capacité de financement, les montages financiers possibles et on prend contact avec une ou plusieurs agences immobilières. Même si on pense avoir bien évalué le coût total de l’opération, la facture finale offre régulièrement quelques surprises. Tour d’horizon pour ne pas se faire avoir.





Se lancer dans l’aventure de son premier achat immobilier est prenant. On estime tout. On regarde tout. On calcule tout. On compare le prix au mètre carré des biens. On essaye de rationaliser tout le processus. Même si parfois on est prêt à faire quelques petites folies pour un coup de cœur. Toutefois, on n’a pas forcément l’expérience ni la visibilité pour anticiper l’intégralité des frais satellites.

Du coût du logement aux honoraires de l’agent immobilier en passant par les éventuels frais de travaux, le taux d’intérêt de l’emprunt et du coût de l’assurance emprunteur obligatoire, la liste est longue. On peut répartir les frais d’achat d’un logement en deux postes : les frais d’achat et les frais de financement de l’achat.

1 – Les frais d’achat

Il s’agit ici du prix du bien ainsi que des frais d’agence liés à l’achat. En général, ces frais s’élèvent entre 3 et 8% du prix d’achat effectif. Ce taux n’est pas encadré par la loi. Néanmoins, les professionnels de l’immobilier doivent afficher de manière claire le mode de calcul de leurs honoraires.

2 – Les frais de financement de l’achat

Tous ces frais sont relatifs au financement de l’achat. Il peut aussi bien s’agir du taux d’intérêt sur l’emprunt immobilier que des frais de dossier bancaire ou encore de l’assurance emprunteur obligatoire.

L’assurance emprunteur est indispensable en cas de problème (chômage, décès, invalidité) qui vous empêcherait de rembourser comme prévu l’emprunt immobilier. Vous pouvez trouver une assurance emprunteur dans les banques mais leur coût sera élevé et dépendra du questionnaire de santé. Par ailleurs, le coût de l’assurance emprunteur peut être constant ou variable (vous pouvez payer plus au début ou à la fin de l’emprunt en fonction de votre situation financière).

Pourquoi choisir la solution « Emprunteur - Loi Bourquin » de la MMC ?

  • - Vous réalisez jusqu’à 70% d’économie sur votre assurance-crédit immobilier par rapport à l’assurance-crédit d’une banque traditionnelle.
  • - La souscription se fait sans questionnaire médical si le prêt a été souscrit durant les six dernières années.
  • - Nous assurons une tarification sans distinction entre les fumeurs et non-fumeurs.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.