• image slide site3
  • image slide contrat responsable

Marijuana Party of Canada logo.svg

Le 8 novembre 2016, les américains ont voté ; et ont élu Donald Trump. La victoire du candidat républicain est une surprise, mais ce vote en a caché un autre.

En effet, pour les électeurs de neuf Etats américains, il a fallu faire un autre choix : voter pour ou contre la pleine légalisation du cannabis.

Lequel de ces deux votes est le plus décisif? Analyse et pistes de réflexion.  

            Le système de vote américain est à la fois complexe et pragmatique. Le principe est simple : tant qu’à demander aux électeurs de se déplacer autant leur proposer plusieurs scrutins.

Ainsi, lors des élections présidentielles qui se déroulent tous les quatre ans, les américains doivent aussi s’exprimer sur d’autres sujets beaucoup plus locaux ou fédéraux. Les américains élisent les shérifs, les procureurs généraux, mais ils votent aussi sur des questions sociétales comme la légalisation de l’usage du cannabis.

De fait, les électeurs américains se sont exprimés dans neuf Etats pour légaliser le cannabis. Les nouvelles réglementations proposées prévoient deux types d’usage : médicinal ou récréatif. :

La légalisation médicinale impose qu’il y ait une prescription d’un médecin qui atteste de la nécessité de consommer du cannabis dont les vertus médicinales ont été découvertes et approuvées par des commissions de médecins. La légalisation « récréative ou pleine » casse la barrière médicale et autorise les individus à consommer du cannabis à des fins récréatives soit à des fins personnelles sans qu’il y ait une nécessité de santé.

           

Dans de nombreux Etats, la légalisation était médicinale et le scrutin posait la question, sous la forme d’un référendum, de passer d’une légalisation médicinale à une légalisation récréative. La Californie, l’Arizona, le Nevada et le Massachusetts ont approuvé ce référendum et le cannabis devient donc légal à des fins récréatives. Ces votes ont une importance capitale dans la légalisation du cannabis au niveau national soit au niveau de tous les Etats-Unis. En effet, avant ce vote, seulement 5% des américains avaient un accès légal au cannabis. Avec ces nouveaux Etats, ce sont près de 25% qui ont maintenant l’accès légal au cannabis. Il va donc y avoir un effet de débordement (spill-over) et les autres Etats vont devoir statuer sur cette question.

Enfin, ces résultats sont capitaux car ils démontrent qu’une « pleine » légalisation est possible et peut-être bénéfique. En effet, dans le Colorado qui a voté pour la « pleine » légalisation en 2012 et qui commercialise du cannabis depuis 2014, les autorités publiques ont récolté près d’un milliard de dollars de taxe sur cette consommation permettant de financer de nombreux établissements de politique publique tels que des écoles, des hôpitaux et des centres de désintoxication.

En France, les élections présidentielles de 2017 vont mécaniquement porter ce sujet dans le débat public. Selon certains sondages, les français souhaitent majoritairement que le sujet soit développé par les candidats à la présidence. Un signe de changement ?

            La MMC est aussi là pour ça, mais aussi pour vous rappeler que c’est toujours illégal en France et de préciser que nous souhaitions juste apporter des éléments de réflexion. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.