• image slide site3
  • image slide contrat responsable

 

      alt

                    Les jeux olympiques 2016 de Rio au Brésil ont enfin commencé . Cet événement sportif mondial a toujours provoqué un engouement dans toutes les nations du monde qui suivent attentivement les épreuves et le nombre de médailles que leurs athlètes ramènent à la maison. La délégation française est forte de nombreux talents et de jeunes pousses qui vont franchir un palier dans la ville du Christ rédempteur. Kevin Mayer fait indéniablement parti de ces talents qui devraient atteindre l’apothéose cet été. 

 

  Kevin Mayer est un décathlonien de 24 ans qui nous vient tout droit d’Argenteuil dans la banlieue parisienne. Il débute l’athlétisme alors qu’il est en cinquième et va très vite se révéler comme étant un espoir fiable. Il réalise ses premières performances prometteuses lors d’un octathlton qui se caractérise par la réalisation complète de huit différentes épreuves combinées. Les temps et résultats obtenus sont traduits en points afin de déterminer les vainqueurs de l’épreuve combinée. 

Kevin Mayer débute chez les séniors en 2012 à l’âge de vingt ans. Ses premières performances sont très encourageantes puisqu’il bat le record français au décathlon vieux de 1985. Il participe à ses premiers jeux olympiques en 2012 à Londres et y réalise un score un peu décevant puisqu’il termine 15e avec un score inférieur à ses premières compétitions en sénior. 

              Depuis, Kevin enchaine les bonnes performances et réalise même un championnat d’Europe d’exception à Zürich en 2014. Il atteint la deuxième place, ce qui fait de lui un beau vice-champion d’Europe. 

              Malheureusement, Kevin a eu des petits pépins musculaires qui l’ont empêchés d’aller à Pekin pour les championnats du monde en 2015. 

              Il a eu une année riche en événements pour se préparer au mieux et réaliser une performance à Rio et confirmer ainsi les espoirs qui sont placés sur lui. 

              A noter que Kevin est titulaire d’un Bac S et il suit, en parallèle de sa carrière sportive, des études de Mesures physiques à l’IUT de Montpellier. 

              Le décathlon est une des épreuves les plus difficiles des jeux olympiques d’été car il requiert une endurance toute particulière et il faut faire preuve d’une polyvalence qui n’est pas donnée à tout le monde. Enfin, il faut savoir être rigoureux puisque l’athlète ne peut se permettre d’être moins bon à une épreuve sinon il perdrait des points précieux dans la compétition. En effet, les épreuves qui composent le décathlon sont divisées en trois : 

              - quatre courses (100m, 400m, 110m haies et 1500m)

              - trois sauts (longueur, hauteur et perche)

              - trois lancers (poids, disque et javelot). 

             

Bonne chance à toi Kevin, la MMC est avec toi! 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.