• image slide site3
  • image slide contrat responsable
talons aiguilles attention mal de dos 

Ces souliers que l’on considère comme étant des échasses, se révèlent être de vrais accessoires de souffrance, à court comme à long terme. « Souffrir pour être belle »? Non !
L’émancipation des femmes a dépassé cet adage. Toutefois, ce n’est pas incompatible avec l’envie de plaire. 
 

 

Les talons aiguilles sont des chaussures féminines dont le talon est fin et long. La hauteur du talon varie selon les chaussures avec un minimum de 2,5 cm à un maximum de 25 cm (!). Cette hauteur justifie la cambrure du pied : plus le talon est élevé, plus la cambrure du pied sera accentuée.

Dans les années 1800, les talons aiguilles rentrent dans l’histoire en faisant leur apparition dans des dessins fétichistes. Pour ces derniers, le talon aiguille était un objet de fantasme du nom d’altocalciphilie (fétichisme des talons hauts).

Un professeur de l’Université de Bretagne-Sud a réalisé plusieurs études prouvant que les hommes sont sensibles au pouvoir des talons aiguilles. 
Ceux-ci ont un tel effet du fait de leur hauteur et de leur finesse, que la personne les portant adopte une posture qui la met en valeur.

 Cependant, cette même posture esthétiquement agréable ne l’est pas en termes de douleur. La cambrure forcée du pied est désagréable et très douloureuse. De plus, la posture avantageuse est tout sauf naturelle. Si le corps est mis en avant c’est dans l’unique but de garder un équilibre déstabilisé par la chaussure.

Enfin, c’est une douleur insidieuse qui s’accumule avec l’âge. Une femme qui porte des talons aiguilles fréquemment pendant sa jeunesse peut avoir des complications et des douleurs chroniques

 Bien dans ses chaussures, bien dans sa peau!

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.