• image slide site3
  • image slide contrat responsable
esperance vie  En début de semaine l’INSEE a dévoilé ses statistiques sur l’espérance de vie, comme tous les ans. Et comme tous les ans, personne ne s’attendait à une réelle surprise, puisque depuis 1969 les chiffres dévoilent que nous vivons de plus en plus vieux. Pourtant, cette année fut un choc que tous les médias ont repris en boucle : pour la première fois depuis 1969, l’espérance de vie a baissé. Explications.

Que révèlent réellement ces chiffres étonnants? Est-ce que l’INSEE est en train de gentiment nous annoncer qu’en fait nous vivons moins vieux et que l’homme court à sa perte? Alors oui et non!

 Dans les faits, les femmes ont perdu 0,4 an d’espérance de vie et les hommes ont perdu 0,3 an par rapport à 2014. Ce n’est pas vraiment une grosse perte surtout que sur la période 2005-2015 les hommes ont gagné 2,2 ans et les femmes ont gagné 1,2 an. Donc, en 2015, si la règle des statistiques s’applique parfaitement, vous vivrez jusqu’à 78,9 ans si vous êtes un homme et 85 ans si vous êtes une femme.

 Nous avons vécu une augmentation du nombre de décès en 2015 (599 000), soit 41 000 de plus qu’en 2014. Ce phénomène est le résultat d’une météo assez difficile mais aussi d’un vieillissement de la population. Notamment celle des baby-boomers qui représente aujourd’hui un sixième de la population française. L’épisode de grippe tenace et violent du début de l’année 2015, ainsi que la petite canicule et le froid prématuré d’octobre sont autant de facteurs explicatifs de l’augmentation de la mortalité.

 Sur la même période, les naissances ont légèrement diminué avec une différence négative de 19 000 par rapport à 2014. Il y'a tout de même 791 000 naissances en France en 2015, entrainant un solde positif de quasiment 200 000 pour le ratio naissances/décès.

 Donc la population augmente en France et s’établit à 66,6 millions d’habitants. Nous sommes le deuxième pays le plus peuplé sur le continent européen après l’Allemagne.

Cependant, l’enseignement le plus important à dégager de ces chiffres est le poids du climat. Les épisodes de froid et de chaud anormaux visent les personnes les plus fragiles et augmentent considérablement leur probabilité de décès. Or, nous savons que ces phénomènes météorologiques sont exacerbés par la pollution. Par conséquent, il faut juste espérer que cette année 2015 (année la plus chaude) ne soit qu’un accident qui ne se répétera pas.

 La MMC est là afin que vous viviez votre vie dans la plus grande sérénité !

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.