• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 83252783

Les quelques jours qui suivent les fêtes de fin d’années riment souvent avec culpabilité. Chacun admire ses cadeaux mais regrette d’avoir trop mangé. Une recette simple pour ôter la culpabilité et ne plus penser aux kilos de foie gras ingérés est le footing. Mais si cette pratique sportive était bien plus qu’un moyen de se séparer des quelques grammes en trop ? 

 

Et ce n’est pas à la MMC que nous avons inventé ça. C’est une équipe de scientifiques de la très sérieuse université de l’Arkansas aux États-Unis qui a découvert le lien farouche entre sport et sexualité. En effet, les chercheurs ont trouvé que 80% des hommes et 60% des femmes qui pratiquent le footing ont vu leur libido augmenter. 

 Ce sondage parait un peu léger pour en tirer des conclusions conformes à une vérité absolue mais les chercheurs de l’Arkansas tiennent manifestement quelque chose d’intéressant pour les coureurs et pour ceux qui ont des problèmes de libido. Il est vrai que lorsqu’on réfléchit un tout petit peu à l’affirmation de nos scientifiques américains, les liens de cause à effet peuvent paraitre évidents :

  • Courir stimule la production d’endorphine et d’ocyticine. Ces deux hormones sont plus connues pour être des hormones du désir. En effet, les deux hormones sont libérées dans des situations de plaisir et notamment de plaisir sexuel. La sécrétion d’endorphine et d’ocyticine inhibe les effets nocifs du stress sur la libido. Le stress empêcherait une grande majorité d’entre nous d’avoir envie ou encore de profiter des rapports sexuels. Fichu stress, te voilà bien embêté !
  • Courir augmente la production de testostérone et d’adrénaline. C’est ce qui rend aussi la course assez excitante et addictive. Les activités sportives accélèrent la production de ces deux hormones essentielles pour le désir sexuel et le plaisir.
  • Courir réduit considérablement les troubles d’érection. Et oui messieurs, comment lutter contre une petite panne occasionnelle ou répétée ? Mettre ses chaussures de sport et courir quelques kilomètres va vous permettre d’améliorer la circulation sanguine et donc éviter les « dysfonctions érectiles ».
  • Courir muscle le périnée. Courir est aussi bon pour vous mesdames ! Le périnée est un muscle essentiel pour le plaisir que l’on obtient lors de rapports sexuels. Quoi de plus de magique que de muscler son périnée lorsqu’on court ?
  • Certainement le point le plus important de toute cette liste miraculeuse des bienfaits de la course : courir sculpte le corps et améliore donc l’estime de soi. Lorsqu’on est en confiance avec son corps, nous sommes plus aptes et sensibles à la séduction. Donc, être bien dans son corps c’est être bien (ou mieux) dans sa tête.

 

 Alors, en plus d’éliminer les quelques grammes que nous avons accumulé lors des repas de fête, la course à pieds augmente vos désirs sexuels et le plaisir que vous y prendrez. Si ce n’est pas une sorte de cadeau de noël en retard que vous offre là la MMC !

 

Joyeuses fêtes et bonne course !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.