• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 94236487

 C’est courant de dire que nous avons attrapé froid, mais est-ce vraiment le cas ? Alors que la campagne de vaccination contre la grippe est lancée depuis quelques semaines, nous allons explorer les raisons pour lesquelles nous tombons plus malade en hiver qu’en été, sans vraiment attraper froid au sens premier de l’expression.

 

 

 

L’expression courante « j’ai attrapé froid » a-t-elle une justification ?

Tandis que nous savons, grâce à des données statistiques, que les maladies respiratoires augmentent de manière significative durant la période hivernale, l’explication la plus probable se trouve dans la réaction que notre corps exprime au contact du froid.

La respiration d’air froid entraine un refroidissement de la muqueuse des voies respiratoires. Ce refroidissement inhibe les systèmes de défense et de protection de ces muqueuses donnant une opportunité aux infections de prospérer. Celles-ci peuvent se loger, se développer sans être attaquées par notre système immunitaire puisqu’il est inhibé, moins réactif, et empêché par le froid de réagir rapidement et efficacement.

Il faut ajouter à cela deux facteurs importants afin que l’infection se développe en toute sérénité : la baisse des températures et la luminosité. Les virus ne supportent pas très bien la chaleur. Ils arrivent à se développer dans des conditions optimales qui se situent lors de températures faibles : comme c’est le cas en hiver. De plus, l’obscurité est une autre condition rêvée donnée aux virus et infections pour prospérer. Or, et comme nous l’avons vu dans un article précédent, les journées sont plus courtes et par conséquent, la luminosité est affaiblie.

Cette hypothèse n’est qu’une suggestion probable avancée par des médecins spécialistes en étude des causes et facteurs des maladies, discipline que l’on appelle l’étiopathogénie.

Les périodes de froid influençant nos habitudes, nous devons nous adapter à ce froid. C’est pour ne pas avoir froid que nous restons souvent confinés dans des endroits chauffés. Le problème de ces endroits chauds (certes) mais confinés est le manque d’aération. Si une personne est malade, la contamination est simplifiée ! Vous facilitez complètement le travail du virus ou de l’infection qui n’a juste plus qu’à vous embêter pour les jours suivants.

Pour rappel, se laver les mains de manière fréquente est le meilleur moyen de contrer les infections.

La MMC est aussi là pour ça.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.