• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 62489077 1

La saison grippale 2014-2015 a été meurtrière et particulièrement violente. Les personnes les plus vulnérables ont été très durement touché l’hiver dernier... les plus de 65 ans étant en tête des victimes. Le ministère de la santé a avancé des explications médicales mais ce sont surtout les mœurs qu’il faut faire évoluer.

La grippe de l’hiver dernier a d’autant plus été meurtrière qu’elle a été un échec pour notre politique de santé publique.

 En effet, des explications médicales sont à l’origine du nombre important d’hospitalisations et réanimations. Le virus de la grippe est mortel notamment quand il mute comme c’était le cas la saison dernière. Vous pouvez trouver ici l’origine de ce virus de même que les précautions à prendre pour limiter le risque d’infection.

Voici pour rappel les chiffres clés concernant l’épidémie 2014-2015 :

  • Près de 2,9 millions de consultations pour syndrome grippal
  • Plus de 3 000 hospitalisations signalées par les services d’urgences
  • 1 597 cas graves de grippe admis en réanimation :

            · 84% avaient un facteur de risque

            · Plus de 50% n’étaient pas vaccinés

  • Excès de 18 300 décès toutes causes, concernant à 90% les sujets âgés (65 ans et plus)
  •  Le coût de l’épidémie de grippe 2014-2015 a été de 180 millions d’euros.

 Cependant, les seules explications médicales ne suffisent pas à expliquer ce désastre. Le gouvernement a reconnu que la couverture vaccinale n’était pas au rendez vous. 46% des assurés ont eu recours au vaccin contre la grippe, ce chiffre est en baisse de 2,8% par rapport à 2013.

 Cette couverture vaccinale met en lumière le peu de confiance qu’ont les assurés dans les vaccins grippaux. Toutefois, le vaccin contre la grippe est le meilleur rempart contre le virus. C’est aussi une protection assurément efficace contre le développement et la prolifération de formes graves du virus. Ces formes graves sont résistantes aux traitements et provoquent des hospitalisations d’urgence et, dans les pires cas, des réanimations ainsi que la mort du patient.

Ainsi, il est important de faire la promotion du vaccin contre la grippe. Il aide à combattre les virus (il n’existe pas qu’un seul virus de la grippe), il réduit le risque de complications. Surtout, le vaccin est sans danger : les effets secondaires sont très légers car il ne s’agit, au pire des cas, d’une petite fièvre ou de gênes locales.

Disons stop au virus de la grippe avec la MMC.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.