• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 90451094

 Le gynécologue est le médecin spécialiste de l’appareil génital féminin. Les femmes y vont de manière récurrente et c’est très bien comme ça car il le faut ! Ce médecin spécialiste est remboursé par la sécurité sociale et est pris en charge par la Mutuelle Médico-Chirurgicale car ces questions sont essentielles pour les femmes. 

La gynécologie, dont l’étymologie signifie « étude de la femme », est une spécialité médicale qui a toujours été sujette à de nombreux paradoxes. Il est assez difficile de déterminer avec certitude l’apparition de cette médecine. Cependant, des documents écrits et graphiques attestent de la présence de la gynécologie déjà chez les romains. Naturellement, étudier l’appareil génital d’une femme, à cette époque était la preuve d’une certaine audace et pouvait faire l’objet de vives critiques. Malheureusement c’est toujours le cas de nos jours, que ce soit dans les pays les plus réfractaires à cette pratique ou en France.

 Pourtant, les femmes doivent consulter un(e) gynécologue à partir de l’adolescence. Les raisons sont multiples. Des règles douloureuses, des douleurs intimes, un moyen de contraception, une grossesse, la ménopause, sont autant de raisons d’aller consulter. Certaines femmes préfèrent être auscultées par un gynécologue masculin et d’autres par une gynécologue féminine, pour d’autres il importe peu que ce soit un homme ou une femme. Néanmoins, et au vu de la méthode de consultation qui est très intime et dont les raisons de la consultation peuvent être parfois très embarrassantes, il est essentiel de se sentir en confiance avec le spécialiste.

 La consultation commence toujours par un questionnaire afin de comprendre les raisons qui amènent la patiente à venir consulter. Ensuite, le médecin spécialiste utilisera un outil médical, le spéculum, qui nous vient du latin « miroir » afin d’examiner l’appareil génital féminin. Pour la petite histoire, des spéculums vaginaux et anaux ont été retrouvés sur le site de Pompéi, lorsque le volcan « Le Vésuve » est entré en éruption en l’an 79 après Jésus-Christ.

 Dès l’adolescence il faut consulter, notamment lorsque la patiente prévoit d’avoir une relation sexuelle. À partir de la première consultation, il est conseillé de s’y rendre une fois par an pour des visites de contrôle. À partir de la période de la ménopause, le gynécologue vous prescrira des examens complémentaires de prévention des cancers féminins tels que le cancer des seins, des ovaires, du col de l’utérus.

 Comme nous vous en faisions part dans un précédent article, il est préférable de consulter un médecin généraliste traitant avant de se rendre chez le gynécologue, afin de respecter le contrat responsable. Néanmoins, dans le cas d’une situation de première urgence et après justification, il est possible de consulter sans passer par votre médecin traitant.

 Si jamais vous vous demandiez, la spécialité équivalente pour les hommes s’appelle l’andrologie.

Nous sommes là pour ça.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.