• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 89412806  Le déficit de la sécurité sociale pour l’année 2014 a atteint 11,7 milliards d’euros. En 2015, son budget frôle les 477 milliards d’euros. Ces chiffres font tourner la tête et à juste titre. Néanmoins, depuis quelques années, notre système de santé est contraint de réaliser de multiples coupes budgétaires. Le contrat responsable ou comment se soigner intelligemment et réduire le déficit au quotidien.

Ce contrat dit responsable a vu le jour en 2006 et a été renforcé en 2014. Ce dispositif incite les assurés sociaux à se faire soigner de manière plus vertueuse. Ainsi, ont été créés des parcours de soins afin de vérifier la cohérence et la bonne utilisation des contrats responsables. Par exemple, ce contrat ne prévoit pas le remboursement des consultations d’un spécialiste sans un avis préalable du médecin généraliste traitant. De même, les consultations d’un médecin généraliste qui n’est pas le médecin traitant sont privées de remboursement, sauf cas d’urgence naturellement.

Le contrat responsable est disponible pour les entreprises (contrat collectif) ou pour les particuliers (contrat individuel). Il fait l’objet d’exonérations de charges et d’impôts selon que vous soyez un particulier ou une entreprise. On retrouve bien là l’esprit incitatif d’une telle réforme. Il s’agit d’assurer la bonne protection des utilisateurs sans encourager les dépenses inutiles.

 Alors pourquoi nous avons tous à y gagner ?

 D’une part, car notre système de santé, donc de remboursement des frais de santé, est un des plus complets parmi les pays du monde. Ce même système de santé est envié par la plupart des autres pays du globe. Le président des États-Unis, Barack Obama, en a fait un exemple à suivre. Cependant, de telles avancées sociales ont un coût. La France a bien du mal à boucler ses budgets et celui de la sécurité sociale fait souvent office de mauvais élève. Alors, afin que notre système de remboursement ne soit pas trop mangé par des coupes budgétaires inévitables il faut repenser notre approche de la santé. Certaines de nos dépenses ne sont pas nécessaires ou alors sont irresponsables. À force de trop tirer sur la corde on obtient plus rien.

 D’autre part, ces petits gestes que nous demande d’effectuer la sécurité sociale et la complémentaire santé ne sont franchement pas bouleversants. Afin d’inciter plutôt que punir, ce dispositif est accompagné d’exonérations de charges et d’impôts qui ne sont pas négligeables.

 Enfin, vous pourrez trouver de l’aide et des conseils concernant ce dispositif en appelant les conseillers de la MMC. Nous avons la ferme conviction que notre système de santé est universel, humain et fraternel mais qu’il est surtout fragile. Ce sont des gestes quotidiens qui pourront le renforcer.

Nous sommes là pour ça.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.