• image slide site3
  • image slide contrat responsable

fotolia 81677051

 

Comme tous les étés, les moustiques reviennent pour nous piquer et voler près de nos oreilles pendant une bonne nuit de sommeil. On peut se demander quelle est leur utilité à part sucer notre sang. Surtout, on se demande comment les éviter. À travers les mythes répandus et les recettes de grand-mère, voici un inventaire des questions que l’on se pose avec des tentatives de réponse, plus ou moins scientifiques ! 

Ils sont pénibles, ils piquent, ça gratte et surtout on déteste leur manie de voler dans nos oreilles alors que notre sommeil est profond et réparateur. Il existe un très grand nombre d’espèces de moustiques. Certains sont plus gros, d’autres plus affamés, tandis que d’autres piquent même la journée, sans relâche !

 La première chose importante à savoir sur les moustiques se situe au niveau de leur sexe : seules les moustiques femelles piquent. C’est bien connu, le mâle est fainéant, il est seulement là pour la reproduction. Chaque piqûre et donc chaque succion de sang permet à la femelle de lui fournir l’énergie afin de mettre au monde 100 moustiques de plus. Donc pas de sang, pas de bébé.

 Ensuite, la nourriture n’aurait aucun effet sur les moustiques. Une alimentation aillée ne repousserait pas les moustiques et d’autres aliments ne les attirent pas non plus. Cependant, une expérience scientifique montre qu’une personne buvant une pinte de bière a plus de chance de se faire piquer qu’une personne ayant bu un litre d’eau. Un fait amusant autour de cette expérience est que le moustique piquant la personne alcoolisée peut, en fonction de la quantité d’alcool ingérée, être lui même saoul.

Néanmoins, certaines personnes sont sujettes à la piqûre de moustique. Si c’est votre cas, dites vous simplement que les moustiques vous aiment et c’est mignon dans le fond, non ?           

 Afin de prévenir la piqûre de moustique il existe plusieurs solutions. La plus simple et logique est de couvrir son corps de vêtements. Ce qui suit est un peu moins sympathique et vous montre bien la détermination de ces suceurs de sang : si les moustiques sont affamés, ils trouveront toujours un moyen de vous piquer malgré les couches de vêtements que vous avez enfilées.

S’enduire de répulsif marche… pour une durée plutôt restreinte. Tout dépend de la concentration de l’agent actif qui peut être soit la DEET soit la picaridine. Une forte concentration de DEET peut vous couvrir pendant près de huit heures.

L’irritation provoquée par les piqûres est due à la salive du moustique femelle qu’elle laisse lors de la succion. Cette salive est composée d’éléments chimiques qui permettent de fluidifier le sang lors de la succion et d’anesthésier la zone piquée pour que le piqué ne s’en rende compte que trop tard. Ensuite, cette salive provoque une réaction immunitaire de démangeaison.

 Vos animaux de compagnie se font aussi piquer par les moustiques, et bien plus que vous d’ailleurs, parce qu’ils n’ont pas conscience que les moustiques sont désagréables !

 Pour terminer, on se pose tous la question de l’utilité de l’existence de ces insectes nuisibles. Figurez-vous qu’ils sont très importants dans la chaine alimentaire et l’éco environnement. Ils servent à nourrir les oiseaux, les chauves souris et sont de très bons amuses gueules pour les araignées.

 Si vous partez dans des pays tropicaux où les moustiques propagent des maladies graves, prenez vos précautions avec des vaccins et des répulsifs adaptés à la situation. Une piqûre peut malheureusement changer votre vie comme c’est le cas avec la dengue, le paludisme ou encore le chikungunya !

Bonne fin d'été avec la MMC.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.