• image slide site3
  • image slide contrat responsable

image site amiral

À compter du 1er juillet 2015, le nouveau dispositif pour faciliter l’aide à la complémentaire santé mis en place par le gouvernement est mis en vigueur. Destiné à rendre plus claire et plus efficace cette aide encore bien méconnue des bénéficiaires potentiels, le nouveau dispositif est un vrai coup de pouce pour le pouvoir d’achat des ménages. Découvrez les offres de la MMC 

Comme il était expliqué dans un article précédent, la Mutuelle Médico Chirurgicale a été choisie par le ministère de la santé suite à un appel d’offres national dans le but de pouvoir commercialiser un contrat « ACS compatibles ». Aujourd’hui, environ 1,5 millions de personnes bénéficient de l’aide à la complémentaire santé alors que, selon les critères d’attributions et selon une étude du ministère de la santé, trois millions d’individus sont concernés.

Le fonctionnement de l’aide à la complémentaire santé est pourtant simple et sera simplifié par le nouveau dispositif.

Cette aide est destinée aux individus et familles dont les ressources sont légèrement plus élevées que le seuil pour obtenir la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire), à savoir (8644 euros par an pour une personne seule). L’aide se présente sous forme d’un chèque que la sécurité sociale vous envoie et que vous devez donner à votre établissement de complémentaire.

La grille d’aide se présente comme cela :

 · Moins de 16 ans : 100€

  · De 16 à 49 ans : 200€

 · De 50 à 59 ans : 350€

 · 60 et plus : 550€.

Les seuils de ressources :

 · 1 personne : 11 670

 ·  2 personnes : 17 505

 · 3 personnes : 21 006

 · 4 personnes : 24 507

 · par personne en + au delà de 4 personnes : 4 668.

Le nouveau dispositif qui est entré en vigueur le 1er juillet 2015 simplifie l’utilisation de cette aide dont la renommée a été éclipsée par le succès de la CMU-C. En effet, la mesure phare a été de lancer un appel d’offres national auprès des organismes mutualistes afin de désigner dix organismes ayant la capacité de proposer des contrats « ACS compatible ». La Mutuelle Médico-Chirurgicale a été reconnue comme organisme aux prestations de qualité et aux cotisations adaptées. Les contrats « ACS compatible » sont donc plus compétitifs présentant des cotisations de 16% à 44% inférieures aux contrats précédents la réforme de l’ACS, selon une étude de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques du ministère de la Santé).

Un autre frein handicapant l’utilisation de l’aide à la complémentaire était le reste à charge potentiel en cas de consultation par des praticiens dits en « secteur 2 ». Ce reste à charge n’existera plus avec le nouveau dispositif. Cerise sur le gâteau, le tiers payant sera systématique.

Si vous pensez que l’ACS vous concerne, n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui vous aiguilleront dans les démarches afin de l’obtenir. 

 La MMC est là pour ça.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.