• image slide site3
  • image slide contrat responsable

 fotolia 45220378Alors que l’été entame son premier mois et que le climat est agréable, beaucoup d’entre vous (et d’entre nous) ont réservé des places pour les nombreux festivals. La Franche-Comté ne compte pas moins d’une vingtaine d’événements culturels. Ainsi, nous vous proposons quelques précautions à prendre afin de réduire les risques en milieu festif. 

 

La période estivale se met au rythme des festivals. Toutes les formes d’arts sont représentées lors de ces événements, parfois majeurs, comme les Eurockéennes de Belfort. Les festivaliers sont présents pour profiter d’artistes à la renommée internationale mais aussi pour des artistes prometteurs dont le passage sur les scènes de festivals est indispensable pour leur ascension. Néanmoins, ces moments de fusion, de partage, de solidarité, à l’image des valeurs mutualistes incarnées par la Mutuelle Médico Chirurgicale peuvent s’avérer parfois dangereuses. Ainsi, nous vous proposons une liste non exhaustive des risques à prendre en compte pour passer un moment agréable.

Dans un premier temps, il est important d’être prévoyant en termes de sécurité routière. En effet, ces festivals se déroulant pour la grande majorité dans des lieux excentrés, il est nécessaire de s’y rendre en voiture. Ainsi, une grande vigilance est de mise. Les abords des festivals sont rarement éclairés et de nombreux festivaliers se promènent sur le bord de la route pour diverses raisons. Si pour une raison diverse vous étiez amené à vous balader le long de la route, n’ayez pas peur du jugement d’autrui sur votre gilet fluorescent jaune digne des plus grandes maisons de haute couture ! Au moins, vous serez vu et vous balayez un risque du revers de la main.

De plus, rappelez-vous que l’alcool est facilement accessible dans les festivals et que l’esprit festif des festivals peut rapidement faire succomber même les personnes les plus tenaces à la tentation d’un verre ou deux.

 L’alcool au volant est un fléau. Et ce fléau est omniprésent lors de tels évènements. Pour rappel, votre consommation si vous prenez la voiture ne doit pas excéder 0,5g/l de sang et 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs. Cela correspond généralement à une bière ou un verre de vin. Munissez-vous d’un éthylotest et utilisez-le avant de partir. Il serait vraiment dommage de gâcher une aussi bonne journée/soirée pour une imprudence de la sorte. De toute façon, si vous ne le faites pas, les gendarmes à la sortie du festival vous le feront faire et ils seront bien moins sympathiques si vous êtes au-dessus de la limite. Si vous êtes au-dessus de la limite, profitez-en pour écouter un autre groupe avec une boisson non alcoolisée afin de faire baisser votre taux d’alcoolémie.

Un autre risque existe. Selon une étude, 55% des festivaliers se rendraient aux festivals pour des raisons autres que la musique. Le sexe et la drogue sont les deux raisons principales pour lesquelles un individu se rend aux festivals.

 La première de ces deux raisons est tout à fait compréhensible mais soyez vigilants et couvrez-vous. Les festivals sont des lieux de rencontre rêvés mais il ne faut pas pour autant mettre sa santé de côté. Les risques de maladies sexuellement transmissibles sont réels. De plus, le SIDA n’est pas vaincu. Il faut le rappeler car dans l’imaginaire collectif des plus jeunes générations, l’impression selon laquelle le SIDA n’est plus une menace est partagée par une majorité d’entre eux. Alors un seul mot d’ordre : couvrez-vous ! Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez, utilisez un préservatif.

 Les drogues… en plus d’être illégales, elles sont nocives. La tentation peut être exacerbée dans un milieu festif où de nouvelles rencontres vont vous proposer des drogues. Selon eux, vous ne risquez rien : « t’inquiète… c’est cool, c’est soft ». Ne prenez pas ces paroles pour argent comptant. Chaque métabolisme réagit différemment aux drogues et vous ne savez pas comment le vôtre peut réagir. On recense malheureusement tous les ans des cas de décès suite à la prise de drogues.

Sans être alarmiste, cet article vous invite tout simplement à adopter le comportement adapté à la fête et surtout pour que celle-ci ne soit pas gâchée par une imprudence.

 

Nous sommes aussi là pour ça ! 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.