• image slide site3
  • image slide contrat responsable

 
04_Maladie_mentale.jpg

Personne n’est épargné par les maladies mentales. Elles peuvent toucher toute la population, hommes et femmes, tout âge confondu. Dans le meilleur des cas les raisons d’apparition des symptômes sont explicables, mais comment réagir et à qui demander conseil si l’un de nos proches ou nous même sommes touchés par des troubles psychiques ?

Les maladies mentales sont un tabou en France comme dans la plupart des pays dans le monde et avoir recours à un psychiatre n’indique pas automatiquement que nous sommes fous. 

Il est tout à fait possible d’être hypersensible lorsque l’on est soumis à une pression inhabituelle et avoir besoin d’un psychiatre sans que cela fasse de nous un psychopathe.

C’est à ce niveau que les amalgames pour la plupart des gens se font. En effet, d’après une étude OpinionWay*, 58% des personnes interrogées considèrent qu’une personne atteinte d’une maladie mentale représente un danger pour la société. Or, sur le panel des maladies mentales on répertorie aussi bien les phobies et les dépressions que la schizophrénie ou encore la bipolarité.

Nous avons tous déjà entendu l’histoire de tel ou tel qui est allé voir des psychiatres ou à l’hôpital psychiatrique pour des raisons toujours très étonnantes et dont on aurait jamais soupçonnées l’existence même chez la personne. Nous sommes sous le choc d’apprendre que cette personne, que nous avions déjà vue à plusieurs reprises, est actuellement à l’hôpital psychiatrique ou va voir le psychiatre. Il est possible et à la fois normal que l’on se pose certaines questions personnelles à l’écoute de ces incroyables histoires.

Néanmoins, tout cela n’est pas si incroyable car les études montrent qu’une personne sur trois répond aux symptômes de troubles psychiques. Ca fait une probabilité assez élevée ! Que faire alors si une personne de notre entourage proche est sujette à des troubles psychiques ? Il ne faut surtout pas avoir peur de consulter un médecin spécialiste, que ce soit psychologue ou psychiatre, avant d’envisager le pire en allant à l’hôpital psychiatrique. Ces établissements ne sont à considérer qu’en cas d’urgence et il est possible de prévenir l’urgence en parlant avec la personne concernée. Il n’y a aucune honte à ne pas se sentir dans son assiette. De plus, les traitements prescris peuvent aussi faire peur. On craint qu’ils n’altèrent trop la personnalité de notre proche alors que ce n’est pas obligatoire.

La Mutualité française propose des informations pratiques sur leur site :  http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/accueil.

De plus, votre mutuelle, la Mutuelle Médico Chirurgicale prend en charge les frais de santé mentale. Pour plus d’informations quant à cette prise en charge n’hésitez pas à contacter nos conseillères Mutuelle Médico Chirurgicale.

Nous sommes aussi là pour ça.

*Etude MGEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.