• image slide site3
  • image slide contrat responsable

remboursement médicamentsSi 84% des français considèrent toujours que leur système de santé est de meilleure qualité que celui d'une grande partie des autres pays occidentaux, une majorité s'inquiète de la nette diminution de leurs remboursements ces dernières années. Aujourd'hui près de 70% des français estiment que leur système de soins se détériore…

 

 

Les français et la santé

Les français sont de plus en plus préoccupés par le montant de leurs frais personnels occasionnés par leurs dépenses thérapeutiques. Ils expriment dans le même temps plus que jamais leur très fort attachement à leur santé. En effet, pour 71% d'entre eux, avoir une bonne qualité de vie signifie d'abord «vivre longtemps en bonne santé». Seulement 56% estiment qu'il s'agit avant tout de bénéficier de ressources financières...

 

Une augmentation des dépenses

En conséquence, les dépenses de santé continuent de croître en France. Elles occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans nos frais quotidiens. L'augmentation de la consommation médicale s'élève ainsi à plus de 60% sur la décennie écoulée ! Elle s'explique également par le vieillissement annoncé et progressif de la population. Mais si «la santé n'a pas de prix»... elle a malheureusement un coût ! La consommation médicale totale atteint aujourd'hui le chiffre-record de 179 milliards d'euros de dépenses totales en 2009 ! Le déficit de l'assurance sociale s'élève pour sa part à près de 10,6 milliards d'euros. Parallèlement, les frais de complémentaire santé, eux aussi, n'ont cessé de progresser en 10 ans. Les remboursements de soins sont très disparates : ils atteignent 90% des frais exposés pour les soins en médecine, dont 20% en moyenne sont assurés par les organismes de complémentaires. En revanche, seulement 75% en moyenne des soins dentaires et des frais d'optique sont actuellement remboursés, et ce majoritairement par les mutuelles de santé.

 

Les français prêts à certains sacrifices

Lorsque l'on évoque l'actuel état de crise du système de soins français, 51% des français concernés estiment que s'ils étaient confrontés à une baisse indiscutable de leurs remboursements, ils préfèreraient choisir de supprimer leurs garanties bien-être. En revanche, 60% souhaiteraient voir leurs frais dentaires et otique mieux remboursés en dépit de toutes ces considérations, et seraient prêts à cotiser davantage auprès des différents organismes pour remédier aux problèmes de finances les concernant.

 

Les mutuelles de santé comme ultime rempart

Au regard des réformes actuelles du système de santé, on peut prédire que les organismes de complémentaires santé vont être amenés à devenir des acteurs de plus en plus centraux dans le cadre du remboursement de l'ensemble des frais médicaux. Ces politiques publiques conduisent inévitablement à une hausse des prix de ces complémentaires santé en compensation de la baisse de la prise en charge de la sécurité sociale. Les sondages démontrent néanmoins que cet état de fait semble être de mieux en mieux accepté par l'opinion publique française. En effet, les français comprennent aujourd'hui qu'en raison des choix politiques actuels concernant les dépenses de santé, cette solution apparaît comme la seule alternative capable de préserver leur système de soins.

 

Sources : La tribune, TNS Sofres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.