• image slide site3
  • image slide contrat responsable

La MMC est l'une des rares mutuelles de complémentaire santé à rembourser les soins alternatifs comme la phytothérapie dans le cadre des «Garanties nouvelles». C'est notamment le cas des gélules, comprimés et autres macérations hydro-alcooliques ou glycéro-alcooliques. Le répertoire de ces «bonnes» pratiques phytothérapiques vous sont présentées dans cet article.

 

 

Les poudres et les gélules

En phytothérapie traditionnelle, les plantes peuvent être utilisées fraîches ou, beaucoup plus fréquemment, sèches. La composition chimique d'une plante n'étant jamais uniforme, c'est une partie bien précise de la plante qui est généralement employée pour la réalisation de la solution, en conformité avec les préconisations des pharmacopées (racine, feuille, fleurs, etc.).

Des procédés plus récents permettent de fabriquer des formes plus «modernes» de soins phytothérapiques, notamment des poudres obtenues par broyage classique ou par cryobroyage. Ces poudres totales peuvent ensuite être conditionnées sous la forme de gélule et sont présentées par leurs adeptes comme représentant “l'intégralité” du végétal, que l'on appelle le «totum».

Ces techniques de composition induisent d'importantes contraintes en termes de sécurité car l'on s'écarte donc de «l'usage traditionnel bien établi». En effet, leur composition diffère de celle des tisanes traditionnelles qui ne comportent en principe que les substances hydrosolubles de la plante. On ne peut donc pas exclure qu'elles conduisent à l'absorption de substances toxiques ou à des concentrations trop élevées en actifs. C'est principalement pour cette raison que la réglementation en vigueur en France demande, dans le cas des médicaments à base de plante ou phytomédicaments, enregistrés auprès de l'AFSSAPS, que soit réalisée une expertise toxicologique minimale.

 

Les extraits hydroalcooliques de plantes fraiches ou alcoolatures

Un autre procédé, l’extraction, permet l’obtention d’une forme pulvérulente (extrait sec ou atomisat), pâteuse (extrait mou) ou liquide (extrait fluide, teinture, teinture-mère) concentrée en principes actifs. Après le broyage de la plante, la poudre obtenue est traitée par un solvant, par simple contact ou par lixiviation. On utilise généralement de l'eau ou un alcool, ou un mélange hydro-alcoolique de titre variable, le plus souvent à chaud. Le solvant est choisi en fonction de la solubilité des principes actifs recherchés. Cette extraction permet d’isoler tous les actifs et de conserver leur éventuelle synergie d’action. Le liquide soluté ainsi obtenu est ensuite filtré afin d’éliminer le résidu insoluble appelé marc. Suit une phase d'évaporation généralement sous vide pour éviter une élévation trop forte de la température qui élimine tout ou partie du solvant. La forme ainsi obtenue est une forme concentrée en principes actifs qui peut être ajustée à une teneur fixe en principe actif.

Bien entendu, les plantes utilisées pour ces préparations doivent être de bonne qualité et être conformes aux standards de la Pharmacopée. L'extraction peut en effet, selon la nature du solvant utilisé, éliminer une partie des contaminants comme les pesticides ou au contraire... les concentrer !
Lorsque l'extrait est un extrait hydro-alcoolique de titre élevé, il est généralement nécessaire que la toxicité du “ médicament de phytothérapie ” qu'il permet d'obtenir soit évaluée avant sa commercialisation.

 

La position de la MMC

La MMC a toujours encouragé les pratiques thérapeutiques alternatives en étant historiquement l'une des premières mutuelles à rembourser ces soins, peu ou pas du tout pris en charge par la Sécurité Sociale. Pratiques ancestrales revenant spectaculairement sur le devant de la scène médicale grâce aux étonnants progrès réalisés ces dernières années, la MMC souhaite continuer de soutenir ce mouvement durable. Tout d'abord de par ses prestations, en remboursant ces pratiques au titre des «garanties nouvelles», mais aussi en sensibilisant ses adhérents à ces méthodes de soins et en l'informant de la bonne conduite à tenir dans ce domaine dont l'offre demeure complexe et très variable.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.

J'accepte les cookies de ce site.